Présentation des Actes

«Voués à l'Histoire, à la Science, aux Lettres, aux Arts, les Actes forment à eux-seuls une bibliothèque, une documentation, une anthologie, un florilège. Depuis plus de cent ans, les meilleurs esprits et les meilleures plumes du Jura ont travaillé pour eux et il demeure exclu de la part d'un historien ou d'un essayiste d'aujourd'hui et de demain de vouloir œuvrer en ignorant cette richesse très réelle et dont beaucoup de cantons, dotés pourtant d'université, nous envient la possession. Par l'existence seule de ses Actes, la Société jurassienne d'Émulation justifierait sa propre existence et la nécessité de son existence». Ainsi s'exprime Charles Beuchat en 1971, dans Le Jura, terre romande, 17e cahier de l'Alliance culturelle romande. Cette belle définition de la publication phare de l'Émulation est encore valable aujourd'hui, puisqu'à une exception près, le volume des Actes a continué à paraître chaque année depuis le centenaire.

Le mérite en revient certes à la société, mais également à quelques hommes qui ont, par leur dévouement et leurs compétences, assuré la publication régulière d'un ouvrage de qualité: Ali Rebetez, Roger Flückiger, Alphonse Widmer, Jean Michel, Claude Rebetez, Martin Choffat. Même si le responsable des Actes est épaulé depuis quelques années par les trois membres de la Commission des Actes, c'est lui qui est en première ligne, tant pour la mise au point des textes que la réalisation du volume annuel.

Il n'est pas question de faire ici un inventaire même sommaire du contenu des 58 volumes parus depuis 1947, dont le nombre de pages a généralement varié entre 300 et 500. Signalons seulement quelques changements significatifs. Les transformations successives dans la présentation - couverture, avec la vouivre depuis 1983, graphisme, iconographie plus abondante et plus riche - sont immédiatement perceptibles. Depuis 2006, les Actes ont adopté la nouvelle identité graphique de la société, à la fois plus sobre et plus symbolique.

Quant au contenu, il faut relever la place nettement plus importante faite aux Beaux-Arts - peinture, sculpture, architecture - et à la musique à partir des années soixante, ainsi que les apports des Cercles, comme les actes des colloques thématiques du Cercle d'études historiques ou les communications présentées au Cercle d'études scientifiques.

La répartition entre l'histoire, les sciences, les lettres et les arts varie d'un volume à l'autre, en fonction des contributions individuelles disponibles et de l'activité des Cercles. Les responsables des Actes veillent cependant à présenter une offre équilibrée aux lecteurs et à maintenir cette triple exigence: un haut niveau scientifique, un esprit de vulgarisation et une ouverture à de nouveaux domaines de recherche et de création. Ainsi les Actes continueront-ils à rappeler auprès du plus grand nombre leur vocation ininterrompue depuis 1847: offrir un panorama de la recherche et de la création dans l'aire du Jura historique.

La publication des Actes est aujourd'hui placée sous l'égide d'une Commission des Actes, composée d'Amalric Oriet, responsable, de Dominique Suisse, Damien Becker et Matthieu Gillabert.

Septembre 2015

Cet article a repris et actualisé la partie «Actes» de l'article de François Kohler et Claude Hauser paru dans le volume des Actes 1997, année du 150e anniversaire de la société.

La Commission des Actes

Chaque année, la Commission des Actes publie un important volume, de belle facture et richement illustré.

La première partie comprend des articles portant sur des sujets culturels, littéraires, historiques, artistiques, scientifiques ou autres, dont l’intérêt, la qualité, l’originalité sont avérés.

Chaque article de fond fait l’objet d’une version PDF à l’usage de l’auteur.

Pour être publiés dans les Actes, les auteurs doivent répondre à un certain nombre de critères qui figurent dans un règlement ad hoc.

La deuxième partie est consacrée à la vie de la société. Y figurent les rapports d’activités des présidents des sections et des cercles, le compte-rendu de la précédente assemblée générale de la SJE, la composition des différents comités, la liste des nouveaux adhérents, des hommages ou divers textes d’actualité.

La Commission des Actes est composée de

Amalric Oriet, responsable des Actes

Diplôme de Physique, responsable de la gestion documentaire au Service de Paléontologie de la RCJU. 

Matthieu Gillabert, responsable de la partie historique

Historien originaire du Jura, établi à Neuchâtel, titulaire d'un doctorat en histoire contemporaine et assistant docteur à l'Université de Fribourg.

Damien Becker, responsable de la partie scientifique

Docteur en paléontologie, conservateur du Musée jurassien des Sciences naturelles et membre de Jurassica à Porrentruy.

Dominique Suisse, responsable de la partie littéraire

Architecte, responsable du département culture et documentation au CIP de Tramelan.

Les derniers Actes

Mais que fait la police ? S’agissant des Actes de la Société jurassienne d’Émulation (S.J.É.), elle évolue, parfois… C’est ainsi que pour l’édition 2016 de notre vénérable publication, nous avons troqué le traditionnel Times par un caractère d’inspiration classique, mais avec un cachet plus moderne et plus dynamique, le Warnock pro. Notons encore que les trois rédacteurs des cahiers (Dominique Suisse, pour les arts et les lettres, Damien Becker, pour les sciences et Matthieu Gillabert, pour l’histoire) ont été mis au régime sec, ce qui a eu pour heureuse conséquence un amaigrissement de plus de 100 pages des Actes (470 pages contre près de 600 l’année dernière).

Sur le plan du contenu, la présente édition propose 15 articles d’excellente facture, auxquels il faut ajouter 4 communications, ainsi que la chronique littéraire (notes de lecture concernant 13 ouvrages).

Le cahier des sciences fait la part belle aux étudiants avec le résumé d’un bachelor sur les grands mammifères du miocène (10 millions d’années) retrouvés à Charmoille, ainsi qu’un travail de maturité de Gauvain Saucy qui a fait un impressionnant recensement des amphibiens autour de l’étang de la Noz (sud-ouest de Bellelay). Qui imaginerait en effet qu’il est possible de capturer 20 000 tritons, grenouilles et autres crapauds en à peine un mois sur un terrain de quelques centaines de mètres carrés !

Relevons, dans le cahier d’histoire, le résumé des conférences données dans le cadre du colloque Vienne 1815 – Bienne 2015 pour marquer les 200 ans du congrès de Vienne, événement ô combien important dans la destinée de la région jurassienne. On découvrira aussi avec ravissement dans cette partie un combat théologico-politico-économique pour décider qui est le maître du temps ! Nous serons également emportés avec passion (et pour les quarantenaires delémontains avec une pointe de nostalgie) dans les 30 ans de lutte épique qu’a menés le Groupe pour un centre de la jeunesse et de la culture afin de donner un digne successeur au mythique Caveau.

Le cahier des arts et des lettres, lui, nous emmène voyager : de La Neuveville à Venise, du Ladakh à Anvers. Au travers de photos sublimes, nous découvrirons aussi bien l’acte de création d’une œuvre lors de la Biennale de Venise que les démarches d’une association locale pour faire connaître et soutenir la population du Zanskar, haute vallée perdue de l’Himalaya indien.

Pour finir, la traditionnelle rubrique « Vie de la société » retrace les activités des cercles et des sections lors de l’année écoulée. À noter, dans le procès-verbal de la dernière assemblée générale, un bel hommage à François Guenat, ancien conservateur du Musée jurassien d’histoire naturelle et récipiendaire, à titre posthume, du prix Jules Thurmann.

Il peut être encore utile de rappeler que contrairement à l’image que se font parfois les gens de sa société mère, les Actes ne sont ni austères ni élitistes. Ils ouvrent ainsi très volontiers leurs pages au profane comme au spécialiste, au chercheur chevronné comme au lycéen encore en formation. Avis aux amateurs…

Les Actes 2016 ont été mis en pages par Demotec S.A. à Porrentruy et tirés à 1 700 exemplaires par l’imprimerie Pressor à Delémont. Ils seront accessibles en ligne dès cet automne sur le site www.e-periodica.ch. Pour les amoureux du papier et de l’objet-livre, ils peuvent être commandés auprès du secrétariat de la S.J.É., rue du Gravier 8, 2900 Porrentruy ou directement sur notre site www.sje.ch.

Delémont, le 31 mars 2017

Amalric Oriet Responsable de la commission des Actes de la S.J.É.

 

Sommaire des Actes 2016
Sommaire des Actes 2015
Sommaire des Actes 2014
Sommaire des Actes 2013
Sommaire des Actes 2012
Sommaire des Actes 2011
Sommaire des Actes 2010
Sommaire des Actes 2009
Sommaire des Actes 2008
Sommaire des Actes 2007
Sommaire des Actes 2006

Règlement de publication

La Société jurassienne d'Émulation publie chaque année des Actes.

La Commission permanente des Actes est responsable de cette publication.

Elle a donc pour mission de rechercher, de sélectionner des textes qui correspondent aux buts de la SJE et elle en fixe le cadre en accord avec le Comité directeur.

La Commission des Actes est l'organe auquel s'adressent les auteurs qui souhaitent voir leurs travaux publiés.

Auteurs

Tout auteur de textes, de recherches, d'analyses peut proposer ses travaux à la SJE pour publication dans les Actes.

La priorité est accordée aux membres de la SJE, à ses cercles et à ses sections.

La Commission veille à assurer la plus grande diversité des auteurs qui doivent assurer la paternité du texte proposé.

Sujets

Les sujets doivent revêtir un intérêt particulier par leur qualité, leur originalité, pour le patrimoine scientifique, historique, littéraire, culturel, artistique, naturel du Jura historique, ou pour la teneur scientifique importante accessible nulle part ailleurs.

Les articles spécialisés doivent être vulgarisés de façon à être accessibles au plus grand nombre de lecteurs ou répondre à des exigences scientifiques de haut intérêt.

La Commission veille à assurer la plus grande diversité des articles et ne publie pas des textes ayant bénéficié d'une publication antérieure, à moins qu'ils aient paru dans une autre langue que le français.

Longueur des textes

Pour assurer une diversité d'auteurs et de sujets, une longueur maximale est fixée: en principe dix pages pour les textes de vulgarisation et vingt pages pour les recherches scientifiques ou analyses spécialisées.

Les auteurs ne peuvent exiger aucune prestation financière, mais ils obtiennent gratuitement la version PDF de leur article.
En cas de pléthore de propositions, la publication peut être renvoyée à une année ultérieure.
Le délai de remise des textes à la Commission est fixé au 20 septembre, mais des contacts préalables sont indispensables pour prendre des décisions cohérentes et assurer un équilibre des thèmes traités.

  •