Cercle de Mathématiques et de Physique

Le Cercle de Mathématiques et de Physique de la Société jurassienne d’Émulation a été créé en 1997 à Moutier.

Ses membres se sont fixé pour objectif de présenter ces deux sciences en mettant l’accent sur les liens qu’elles ont avec la réalité. En d’autres termes, il s’agit de montrer que, si elles sont des sciences dites exactes, elles sont aussi expérimentales, utilitaires et ont un grand nombre d’applications.

En outre, les mathématiques et la physique sont associées à l’évolution de la pensée et des idées; elles se sont épanouies dans des décors somptueux comme l’Extrême-Orient, la Mésopotamie, l’Egypte, la Grèce, …, l’Italie de la Renaissance. En conduisant à la mise en place de concepts, puis de modèles et de théories, elles ont certes développé l’analyse, la rigueur et le raisonnement, mais en privilégiant et en cultivant l’imagination, la fantaisie et la curiosité.

Conférences

A l’occasion de l’Assemblée générale annuelle qui se tient à la fin du mois de novembre, le Cercle invite des conférenciers qui illustrent au mieux les objectifs décrits ci-dessus. Ainsi, les exposés de ces dernières années ont porté sur: les mathématiques et la musique, la physique et l’horlogerie, les couleurs, la physique et la médecine, les mathématiques et l’informatique, les mathématiques et la finance, la physique et la géographie (GPS), les mathématiques et la peinture (anamorphoses).

En 2007, M. Jean-Claude Pont, professeur à l'Université de Genève nous a parlé d'«Un génie de l'analyse au temps du doute : Leonhard Euler et ses "manuels"»:

En 2008, M. Henri Carnal nous a présenté "Les paradoxes en calcul des probabilités" (paradoxes de Bertrand, etc...).

En 2009, M. Michel Ory, professeur au Lycée cantonal et astronome, nous a parlé de la découverte de "sa" "Comète 2008/P (Ory)".

En 2010, M. Kolawolé Atchadé, doctorant de M. Benaïm à l'université de Neuchâtel, nous a présenté comment il utilise les chaînes de Markov et les mouvements browniens afin de modéliser l'évolution de populations qui se dominent entre elles selon le principe de feuille-ciseaux-pierre.

En 2011, M. Hubert Froidevaux, professeur honoraire de mathématiques à l'EPFL, nous a montré tous les outils mis en œuvre pour la modélisation physique, mathématique et numérique de cellules électrochimiques à électrodes bipolaires.

En 2012, Mme Géraldine Conti, doctoresse en physique, collaboratrice au CERN, nous a parlé de la récente découverte d'une nouvelle particule au CERN qui a de très fortes probabilités d'être le boson de Higgs.

Les textes de ces différentes conférences ont paru dans les Actes de la Société jurassienne d’Émulation et ont été édités sous forme de tirés à part (consulter le site www/SJE.CH).

 

Comité du Cercle de Mathématiques et de Physique

 

Président

Benjamin Bergé
28, rue Auguste-Cuenin
2900 Porrentruy
032 721 26 01
 

Secrétaire

Pierre-Olivier Vallat
24, rue du Temple
2735 Bévilard
 
 

Caissière

Marie-Thérèse Kohler
41, av. de la Gare
2800 Delémont
 
 
Maxime Zuber
25, rue Jolimont
2740 Moutier
032 493 38 43
 

Le problème annuel du CMP

En 2007 a été proposé pour la 1ère fois "le problème du CMPH".

Enoncé du problème CMP 2007 : "Trouver un nombre d'une petite vingtaine de chiffres qui double lorsqu'on déplace son chiffre des unités de la dernière à la première position"

Réponse : Le nombre cherché est 105'263'157'894'736'842. Pour le trouver il suffit de connaître le livret de 2 !

Septsolutions correctes reçues : V. Amadio, H. Carnal, P. Charpié, F. Etique, Ph. Etique, P. Studer et R. Villars. Trois solutions élégantes et légères,quatre solutions matheuses !

Enoncé du problème CMP 2008 : "Les routiers du désert" cliquez ici

Enoncé du problème CMP 2009 : "Combien de triangles rectangles dont les cathètes mesurent 4 cm et 6 cm, peut-on placer, au maximum, dans un carré de côté 15 cm ?"
Solution du problème CMP 2009 : Il est possible de placer 17 triangles dans le carré ! Voir exemple en cliquant ici.

Enoncé du problème CMP 2010 : "Des trois manières de lacer ses chaussures, laquelle est la plus économique ? Zigzag américain, collet européen ou gavage ?" Voir le problème entier en cliquant ici !

Enoncé du problème CMP 2011 : "La pêche à la ligne". Voir le problème entier en cliquant ici !

Enoncé du problème CMP 2012: "Compter, opérer, dénombrer. Voir le problème entier en cliquant ici !

Enoncé du problème CMP 2013 : "Deux cubes, trois cubes". Voir le problème entier en cliquant ici

Ecriture dans les bases - Claude Fuhrer et Paul Jolissaint : problème et solution. Cliquez ici!

Enoncé du problème CMP 2014 : "Les gardiens cogitent aussi! ". Voir le problème entier en cliquant ici

Ecriture dans les bases - Claude Fuhrer et Paul Jolissaint : problème et solution. Cliquez ici!

Enoncé du problème CMP 2015 : "Les cavaliers permutent ". Voir le problème entier en cliquant ici

Problème CMP 2018

Comme ouvrir la porte la clef ?

Le conservateur d’une bibliothèque de mathématiques a imaginé le dispositif suivant d’ouverture de la porte, afin de tester l’esprit logique de ses visiteurs. L’ouverture de la porte est commandée par quatre
interrupteurs disposés en carré. Celle-ci ne s’ouvre automatiquement que si les quatre interrupteurs sont soit tous ouverts, soit tous fermés. Au départ, l’état des interrupteurs est tel que la porte est fermée. Pour agir sur ces interrupteurs, le visiteur, qui ne voit pas ces interrupteurs, dispose d’un clavier à quatre touches A, D, 1, 2. S’il appuie sur A, deux interrupteurs adjacents sont choisis au hasard, de même sur D, ce sont deux interrupteurs en diagonale choisis aléatoirement. Ce choix étant fait, s’il appuie sur le 1, un interrupteur parmi les deux choisi sera inversé, tandis que s’il appuie sur le 2, ce sont les deux interrupteurs choisis qui seront inversés.

Saurez-vous trouver le code à taper pour ouvrir à coup sûr la porte ? Naturellement, la porte peut s’ouvrir avant que le visiteur ait terminé de taper le code.

En cliquant ici, vous trouverez le problème CMP 2018 ainsi que 2 problèmes pour maintenir la forme !

Les réponses sont à adresser à : Pierre-Olivier Vallat, Rue du Temple 24, 2735 Bévilard ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Prix du Cercle de Mathématiques et de Physique

Ce prix, remis pour la première fois en 2003 est destiné à récompenser des jeunes gens qui réalisent un travail qui traite d’un sujet scientifique présentant des qualités de contenu et de présentation.Voici la liste des prix décernés depuis 2003 :

2003
  • Julien Racle, gymnasien biennois, pour une étude de la Mécanique du vol et la création d’un avion.
2004
  • Jean Bonnemain pour une étude du Principe de fonctionnement d'un scanner médical
  • Christian Rossel pour un sujet traitant d'Arithmétique et congruences
  • Gregory Schaffner qui a établi le Calcul de l'apogée du vol d'une fusée à poudre.
2005
  • Leila Schwab, élève du Gymnase français de Bienne, qui a traité de l'acoustique architecturale
  • Matthieu Andétat, étudiant de l'Ecole d'ingénieur de St-Imier, sur l'optimisation du moteur Consomini.
2006
  • Raphaël Hoesli, élève du Gymnase français de Bienne, qui a traité de "Analyse des phénomènes physiques intervenants dans le saut en hauteur"
2007
  • Donovan Koch, ancien élève du Gymnase français de Bienne, qui a traité des Lifters
2008
  • Noémie Petignat de Alle, Fabienne Roth de Bonfol et Yann Voumard de Tavannes, étudiants à la HEarc ingénierie site Saint-Imier. Pour le développement du satellite Swisscube
2009
  • Cyrille Polier de Tavannes, ancien élève du Gymnase français de Bienne, qui a proposé un sujet intitulé : "Aérodynamique".
2010 
  • Sven Reber, ancien élève du lycée cantonal de Porrentruy, pour son algorithme aléatoire qui permet de décrypter le chiffre de Playfair, chiffrement qui a été utilisé lors des deux guerres mondiales.
  • Simon Willemin, ancien élève du lycée cantonal de Porrentruy, pour l'explication de deux tours de cartes à l'aide des principes de Gilbreath qui décrivent des propriétés à propos des mélanges de cartes.
2011
  • Sylvain Hauser, ancien élève du gymnase français de Bienne, pour son son parcours lors des olympiades de physique. Il se qualifie comme 5e suisse pour la finale à Bangkok en Thaïlande.
  • Pierre-Nicolas Jolissaint, ancien élève du lycée de Porrentruy, pour son travail de master  effectué à l'institut de mathématiques de l'université de Neuchâtel qui porte sur la distorsion et le trou spectral sur des graphes réguliers et qui donnera lieu à une publication dans une revue scientifique.
2012
  • Alexandre Moscardini, ancien élève du lycée cantonal de Porrentruy, pour son travail de maturité qui consistait à programmer en langage C un robot Mindstorm afin qu'il soit capable de sortir d'un labyrinthe inconnu.